fbpx
Instagram Facebook YouTube LinkedIn Twitter
Coyote

Physio Avantex

Physio Avantex / commotion cérébrale  / Démistifier le syndrome post-commotionnel

Démistifier le syndrome post-commotionnel

D’où proviennent les symptômes post-commotionnels qui persistent ?

par Sarah El Queisi, physiothérapeute

Qu’est-ce que le syndrome post-commotionnel ?

La majorité des gens qui ont la malchance de subir une commotion cérébrale se rétablissent rapidement, le temps de guérison étant habituellement de 2 à 4 semaines. Mais pour environ 20% des gens, le rétablissement peut être beaucoup plus long.

Pourquoi le rétablissement est-il si long ?

Nos patients nous posent souvent les questions suivantes: “ Pourquoi mon rétablissement est-il si long ? “ et “ D’où proviennent ces symptômes ? “.

Même si nous ne pouvons toujours pas expliquer pourquoi certaines personnes se rétablissent plus rapidement que d’autres, nous connaissons certains prédicateurs d’un rétablissement prolongé.

La recherche démontre que le fait d’être une femme, d’avoir un historique de commotion cérébrale avec un rétablissement prolongé et des migraines sont tous des facteurs qui peuvent prolonger le temps de rétablissement. D’autres recherches ont montré que la présence d’étourdissements tout de suite après l’accident est aussi un prédicateur de rétablissement plus long.

Se référer à l’outil 5P est un moyen pratique pour prédire si le rétablissement sera prolongé chez les enfants.

D’où proviennent les symptômes persistants ?

Après une commotion cérébrale, les patients souffrent souvent de maux de tête, de douleurs au cou, d’étourdissements et de problèmes de vision. Une recherche provenant du groupe du Dr. Michael Ellis démontre que les symptômes qui persistent suite à une commotion cérébrale peuvent être attribuées à 3 types de causes:

  • Dysfonctionnement vestibulo-oculaire
  • Intolérance à l’exercice/dysfonctionnement de l’autonomie  
  • Dysfonctionnement du rachis cervical

Et maintenant ?

La bonne nouvelle est que tous ces problèmes peuvent être traités avec l’aide d’un physiothérapeute qualifié.

  • Une combinaison d’exercices de réhabilitation vestibulaire peuvent soulager les étourdissements et les problèmes de vision
  • Des exercices aérobiques au bon rythme et à la bonne intensité peuvent traiter l’intolérance à l’exercice
  • Une combinaison d’exercices et la thérapie manuelle peuvent soulager les douleurs au cou et les maux de tête associés à un whiplash

Faire une évaluation poussée avec un physiothérapeute qualifié peut aider à comprendre d’où proviennent les symptômes persistants, et comment les gérer efficacement. Avec le traitement approprié et un bon plan de réhabilitation, les symptômes qui persistent peuvent être améliorés.